11/05/10 – Stagiaires en Moto2 GP

Renversantes aventures espagnoles

La deuxième étape du championnat d’Espagne vient de se disputer sur le circuit d’Abacete situé au centre du pays.

Vendredi,
les Moto 2 disposent de deux séances d’essais libres. Pour le pilote belge Xavier Siméon et son équipe Holiday Gym qui a intégré deux stagiaires du Campus Francorchamps, ce sont deux fois 40 minutes de travail intense de découverte de leur nouvelle machine Moriwaki. Ils viennent d’y installer le moteur Honda 600 CBR préparé par Mike Dholander. Remonté dans une CBR, le moulin a été rodé par Papa Michel jeudi en fin d’après-midi : 150 km sur les routes des environs du circuit.
Xavier découvre la Moriwaki Moto 2 pendant ces deux séances transmettant très précisément toutes ses sensations à son équipe. Tout est analysé et traduit en réglages.

Samedi,
les séances de qualification se transforment en séance de travail. Il est vrai que l’équipe Holiday Gym a un retard à combler. Elle découvre cette Moto 2 depuis une semaine alors que la plupart des autres équipes se préparent depuis 6 mois. A la première séance, Xavier signe le 12ème chrono, à moins d’une seconde du 3ème temps. Les deux premiers sont hors de portée. « La moto progresse bien. Il y a encore beaucoup de possibilités. Nous avons un retard de développement par rapport autres teams. Cela ne se comble pas en un week-end. » 
La seconde séance voit Xavier améliorer son chrono.  Il a le 8ème temps de la session à 8 dixièmes de Morales, le plus rapide, une belle progression. Au cumul des deux séances, Xavier se retrouve sur la troisième ligne de la grille avec le 10ème temps. « Nous sommes sur la bonne voie. La moto va beaucoup mieux. Je dois moins forcer pour garder mon rythme. Il nous manque encore une demi seconde pour pouvoir nous battre pour la victoire. Nous savions que ça serait un week-end difficile mais nous progressons bien avec Christian Kaye (formateur au Campus Francorchamps) et l’équipe Holiday Gym. » 

Dimanche,
la course est lancée à 11h45. Le ciel est menaçant, quelques gouttes d’eau tombent. Xavier prend un excellent départ. Il aborde le premier virage en pleine lutte en 3ème position. Il est en bagarre avec les leaders et il les passe. Au bout de la ligne droite, au freinage, sa moto se met en équerre, il est éjecté. Fin de course pour Xavier qui est blessé au coude. Il est conduit à l’hôpital pour recoudre sa blessure. Au troisième tour, la course est arrêtée à cause de la pluie. « J’étais bien parti. J’attaquais et j’avais pris la tête quand mon pneu arrière a décroché. Pour être efficaces, ils doivent être à bonne température. Comme on a attendu assez longtemps avant le départ, ils avaient trop refroidi. C’est très dommage parce que c’était bien parti. »
Malheureusement, Xavier qui n’a pas fini la première partie ne peut, à son grand regret, participer à la seconde séquence.

Un nuage de cendres volcaniques va perturber la fin de week-end en clouant les avions au sol et forçant notre formateur et ses stagiaires à revenir par la route en motorhome. C’est ça la vie d’artistes !

Prochaine étape, au Mans pour le Grand Prix de France en Moto2GP.